L’association 

Historique et activités de Constellations & Galaxies

le planétarium

Interventions du planétarium, matériel, etc…

les ateliers

Autres activités pédagogiques en astronomie

les expositions

Expositions-panneaux à thématiques scientifiques

Lancement du JWST fin décembre

Après un dernier (espérons-le) report, le James Webb Space Telescope (JWST) devrait être lancé de Kourou par une fusée Ariane 5 le 22 décembre. Ce successeur du télescope spatial Hubble (HST) est attendu depuis longtemps par les astronomes car avec son diamètre de 6,50m (contre 2,40m pour le HST) et ses capacités d’observations dans l’infrarouge, il devrait largement surpasser son prédécesseur dans de nombreux domaines, notamment la détection de galaxies très lointaines, donc très anciennes, ou l’étude des exoplanètes. Reste que sa mise en place est un véritable défi avec un trajet jusqu’à un point de Lagrange à environ 1.5 millions de km de la Terre, voyage qui lui prendra environ un mois pendant lequel il devra progressivement se déployer car pour tenir dans la coiffe d’Ariane, son miroir principal constitué d’un assemblage de segments hexagonaux a dû être plié en trois, et pour protéger ses capteurs très sensibles, il doit être protéger par un écran solaire de plusieurs couches superposées qui doivent être déroulées. Les premiers tests de fonctionnement commenceront très vite après son arrivée à destination mais la mission scientifique ne commencera qu’environ 6 mois après le lancement, le temps de procéder à tous les tests et étalonnages. Mais on peut parier que la Nasa nous fournira des images bien plus tôt pour prouver le bon fonctionnement de cet instrument dont on attend beaucoup pendant les 5 ans de sa mission initiale qui a de bonnes chances d’être prolongée jusqu’à une dizaine d’années en fonction des combustibles prévus pour maintenir et corriger sa position (le HST lancé en 1990 avait une durée prévue de 15 ans mais il est toujours opérationnel 30 ans plus tard).